LA CHEVAUCHEE DE MOGADOR / Littoral

Circuit linéaire d’Imi Ouaddar, à 25 kms au nord d’Agadir, jusqu’à Essaouira.
Durée : 8 jours / 7 nuits – circuit équestre de 6 jours
J 1 : Accueil à l’aéroport d’Agadir. Nuit en villa ou à l’hôtel.
J 2 à J 7 : Transfert sur Imi Ouaddar. Circuit de randonnée. Nuits en bivouacs ou chez l'habitant. Arrivée en début d’après-midi à Essaouira. Nuit à l’hôtel.
J 8 : Transfert sur Agadir et prolongement du séjour ou vol retour.

Hotels > Afrika > Marokko > Special Tours: Horsing

Person

Contact

Company

Journey

Newsletter

Message

Le parcours de cette chevauchee de Mogador, se découpe sommairement en deux parties :

  • la première, la traversée des contreforts du Haut Atlas, au nord de la ville d’Agadir. Passage de cols et chemins en crête avec de vastes panoramas sur les vallées environnantes. Forêts de thuyas, de caroubiers, et plus bas, succession de palmeraies, jardins d’amandiers, d’oliviers…
  • La seconde partie nous rapproche du littoral atlantique. Le relief s’adoucit et les versants des collines sont parsemés d’arganiers (d’où on tire l’huile d’argane prisée en cuisine et utilisée en cosmétique) jusqu’à l’arrivée sur les grandes plages désertes qui rejoignent finalement Essaouira (anciennement appelée Mogador), petite ville portuaire au charme tout à fait singulier, comparable à St Malo ou La Rochelle.
  • Essaouira est le lieu de prédilection d’artistes et musiciens de toutes nationalités, ville d’artisans (bois, bijoux…) et siège du festival annuel de musique « Gnaoua ». Essaouira est également la ville des alizés et jouit d’une réputation internationale en tant que lieu de pratique de la planche à voile et autres sports aquatiques de glisse.


Programme détaillé :
Jour 2 – Imi Ouaddar-Immsker :
Nous nous engageons sur une piste qui serpente au travers de collines couvertes d'arganiers et de plantes cactées. Cette piste grimpe vers l’Est et nous pouvons profiter, au fur et à mesure de l’altitude, de la vue panoramique sur la côte de l’océan atlantique que l’on quitte. La poursuite du sentier nous mène sur la crête que nous laissons pour rejoindre les jardins en fond de vallée et rejoindre le souk d’Immsker à proximité duquel nous bivouaquerons.

Jour 3 – Immsker- Aït Hammou :
Nous quittons Immsker pour s'engager sur une ancienne piste à flanc de montagne, dans un environnement très minéral et coloré. Les vues sur les vallées sont toutes remarquables. Après avoir rejoint le fond de la vallée, nous remontons progressivement vers un col au-delà duquel nous découvrons un souk traditionnel et animé. On aperçoit d'en haut déjà les premiers rassemblements d'ânes et de dromadaires et les étals des marchands, riches en couleurs. Halte au souk. Nous reprenons notre route en suivant le sentier emprunté par les locaux qui rentrent chez eux. Cette partie désertique du parcours est très riche en fossiles. S'ensuit une longue descente vers le lac d'Aït Hammou près duquel nous avons monté le camp. Baignade possible...

Jour 4 – Aït Hammou-Tamanar :
Nous sommes à nouveau au milieu de la forêt d'arganiers en direction d'un petit oasis nommé Amssene. Nous nous approchons à un rythme plus soutenu de la limite des territoires des tributs des Ida ou Tanane et des Haha. Cette limite sera le lieu de la halte de mi-journée, à la hauteur d'un petit souk. C'est aussi la fin des contreforts du Haut Atlas et la plaine que nous traversons semble plus riche sur le plan agricole. Le chemin que nous suivons dessert tous les petits villages et nous conduit au bivouac que nous avons établi sur la plaine de Tamanar. Douche chaude!

Jour 5 – Tamanar-Tafadna :
Nous nous rapprochons de l'océan. La piste est encadrée de murets en pierres blanches et se dirige vers le village d'Iggui Iferkhs. Nous poursuivons en "hors piste" pour franchir les dernières collines boisées qui nous séparent de la plage de Tafadna. Halte au-dessus du village des pêcheurs, près d'une ancienne maison forestière. Le bivouac est placé sur une petite plateforme dominant la baie.

Jour 6 – Tafadna-Sidi Kaouki :
Cette étape sera la plus longue mais nous allons longer beaucoup de plages et donc le rythme sera plus rapide. Pour contourner les falaises, il nous faut reprendre l'itinéraire à pied. Le sentier monte et n'est pas très facile à suivre en selle. Un kilomètre environ plus loin, on atteint un plateau du village d'Aït Moussa. Plus loin encore, nous redescendons sur un très joli sentier avec la vue sur la plage d'Iftane.. Nous feront la halte de mi-journée sur la crique de Sidi M'Barek. On pourra se baigner et profiter des cascades pour se rincer. La journée se poursuit principalement sur la plage jusqu’au bivouac placé à environ un kilomètre avant le village de Sidi Kaouki.

Jour 7 – Sidi Kaouki-Essaouira :
La poursuite du parcours est un enchaînement de plages désertes et de petits villages de pêcheurs comme celui de Taguenza que nous apercevons en premier.. Nous atteignons, après le franchissement du cap Sim et de son cordon dunaire, la grande plage qui précède Essaouira, terme de notre voyage. Arrivée en début d’après-midi à Diabat ou nous déjeunerons. Transfert sur Agadir et visite de la ville.

N.B. : les horaires d’avions à certaines périodes peuvent obliger à passer la dernière nuit à l’hôtel à Agadir à la place de la nuit prévue à Essaouira. Transfert sur Agadir en fin d’après-midi. Cette obligation obligera à écourter la visite d’Essaouira .

Les Prestations :
  • Formule est celle du "tout compris". La veille du départ, l'accueil est assuré à l'aéroport le plus proche (Agadir, Marrakech, Essaouira, Ouarzazate) en fonction du lieu de départ de la randonnée ainsi que les transferts en bus, minibus ou taxi.
  • Sauf accord particulier, l'hébergement pour la première et la dernière nuit est prévu à l'hôtel en chambre double ou triple avec petit déjeuner. La chambre single induit un supplément.

La Randonnée :
  • La durée du temps en selle journalier est de 5 à 6 heures en moyenne.
  • Le bivouac : une grande tente mess et des petites tentes deux places sont installées par l'équipe. Des matelas en mousse seront également fournis. Les nuits à la « belle étoile » ne sont pas interdites !
  • A certaines étapes, il sera possible de prendre une douche chaude. Cependant, une étape sera faite chaque soir à proximité d'un point d'eau. Il est donc possible de se laver tous les jours. Les nuits en hôtel induisent un supplément.
  • Durant la randonnée, le cuisinier prépare chaque soir des plats traditionnels marocains. Le midi, vous dégusterez des salades composées et parfumées aux épices locales.
  • Les dîners sont accompagnés de vins marocains à raison de 25 cl par personne. Les consommations excédentaires feront l'objet d'un supplément ainsi que les consommations hors repas (sodas, bières). L'eau minérale est fournie à volonté.
  • Certains bivouacs sont situés au bord de l'océan ou d'une rivière. Ne pas oublier le maillot de bain.
  • Un véhicule d'intendance suit la randonnée et transporte les bagages. Prendre de préférence un sac de voyage de taille raisonnable plutôt qu'une valise.
  • Il est envisageable, pour ceux qui le souhaitent, de prolonger le séjour par quelques journées de visites touristiques. Nous pouvons vous réserver une chambre d'hôtel ainsi qu’un véhicule de location. Il est également possible d'arriver quelques jours avant le départ de la randonnée. Cela permet parfois d'obtenir des vols à prix réduit.

Nous recommandons l'acquisition d'une assurance voyage!